Rage

Dernière mise à jour : - Auteurs : Mieke Croughs, Ula Maniewski-Kelner

La rage est une infection virale qui provoque une infection cérébrale qui entraîne toujours la mort.

Les symptômes de la maladie apparaissent généralement après deux à trois mois, mais l’incubation peut varier entre une semaine et plusieurs années.  Une issue fatale ne peut être évitée que par une action immédiate après une éventuelle contamination (voir ci-dessous). 

La contamination se fait par contact avec la salive d’un mammifère infecté, par morsure, griffure ou par léchage des muqueuses ou par léchage d'une plaie. Dans le cas des chauves-souris, cela peut même se faire de manière inaperçue pendant le sommeil, car les morsures sont souvent difficiles à voir.
Jusqu’à présent, il n’y a eu aucun cas humain de rage causée par des morsures de rongeurs, tels que des lapins, des lièvres ou des souris.

Pour les voyageurs, les incidents à haut risque concernent principalement les chiens, les chats et les singes.

Zones à risque

La rage est présente dans le monde entier

Dans le sous-continent indien, en Asie du Sud-Est, en Afrique et dans certaines parties de l’Amérique latine, la rage touche entre autre les animaux de compagnie, comme les chiens (voir carte). Le risque pour les voyageurs est le plus élevé dans ces pays. 

En Amérique du Nord et dans une partie de l’Europe de l’Est, la rage n’est présente que chez les mammifères sauvages.

 Dans d’autres régions, comme l’Europe occidentale, on ne la trouve que chez les chauves-souris.

Seuls la Nouvelle-Zélande, l’Antarctique, une grande partie de l’Océanie, le Japon et certaines îles sont épargnés par la rage. 

Prévention

Évitez tout contact avec des animaux

Restez loin des mammifères potentiellement infectés. 

Ne touchez jamais d’animaux, même morts. 

Ne les caressez pas, ne les nourrissez pas et ne jouez pas avec eux, même s’ils ont l’air en bonne santé et adorables.

Vaccination préventive contre la rage

Mesures à prendre après un contact à risque

Lavez bien la plaie à l’eau et au savon pendant 15 minutes, car le virus est très sensible aux détergents.

Désinfectez ensuite soigneusement avec de l’iode (par exemple iso-Bétadine®) ou de l’éthanol à 60-80 %.

Consultez un médecin dès que possible pour déterminer la politique de post-exposition (PEP), même si vous avez été vacciné.

Appelez votre assurance assistance voyage pour obtenir des conseils à propos d’établissements médicaux fiables. Les vaccins et RIG ne sont pas toujours disponibles dans les pays (sub)tropicaux, si bien qu’un rapatriement d’urgence est parfois nécessaire. La Société internationale de médecine des voyages (ISTM) publie une liste des cliniques de voyage proposant la vaccination antirabique et des immunoglobulines antirabiques.

Vaccination post-exposition

Après un contact à haut risque, un médecin déterminera si vous avez besoin d'une vaccination post-exposition (PEP).

Chez les personnes n'ayant pas reçu de prophylaxie pré-exposition (PrEP) contre rage, il faut une série de quatre ou cinq vaccins et parfois de l'administration d'immunoglobulines antirabiques (MARIG ou HRIG).

Les personnes avec une bonne immunité, ayant déjà reçu la PrEP antirabique, doivent recevoir seulement deux vaccins de rappel.

Vous vous réveillez dans une chambre avec une chauve-souris?

Les morsures de chauves-souris ne sont souvent pas remarquées. Les chauves-souris peuvent transmettre la rage. Consultez donc un médecin le plus rapidement possible pour déterminer la suite de la politique.

En cas de symptômes

En cas de symptômes, un avis médical est nécessaire.

Pas de réseau? Pas de problème!

Téléchargez notre application gratuite et accédez à toutes vos informations de voyage hors ligne.

Download Wanda app on Google Play Download Wanda app on App Store
Download Wanda app on Google Play Download Wanda app on App Store
×

      This website requires cookies. Please accept or refuse these cookies first.
      For more info about our cookies, please read our cookies policy.